ROSNY (J.-H.)


ROSNY (J.-H.)
ROSNY (J.-H.)

ROSNY AÎNÉ JOSEPH HENRI BOEX dit J.-H. (1856-1940)

Écrivain belge d’expression française. Très lié au milieu littéraire de son temps il est en 1887 l’un des signataires du fameux «Manifeste des Cinq», dirigé contre La Terre d’Émile Zola; il sera membre de l’Académie Goncourt dès la fondation de celle-ci et en assurera la présidence jusqu’à sa mort, J.-H. Rosny est longtemps resté pour le grand public l’auteur de la seule Guerre du feu (1911). C’est la puissante évocation, aux accents hugoliens, de la vie d’une tribu d’hommes préhistoriques et de leurs efforts pour retrouver le feu perdu. Mais Rosny a composé également d’excellents romans de science-fiction, qui font de lui le véritable ancêtre du genre en France, et bien plus que Jules Verne, malgré les apparences.

Bien qu’il ait une culture scientifique exceptionnellement vaste et abondante, Rosny aîné, à la différence d’un Verne ou même d’un Wells, s’intéresse moins à ce qu’on pourrait appeler l’aspect «technologique» de ses récits (description d’une invention, etc.) qu’aux résonances humaines qu’ils contiennent. L’un de ses plus beaux textes, La Mort de la Terre (1910), décrit ainsi la lente extinction des hommes, victimes de la disparition complète de l’eau, et leur remplacement progressif par une forme de vie tout à fait différente, les ferromagnétaux. Certains de ses romans, comme Les Navigateurs de l’infini (1927) et surtout Les Compagnons du cosmos (1934), lui permettent d’exposer ses conceptions philosophiques sur l’avenir de l’espèce humaine. Dès 1887, son premier texte de science-fiction publié, Les Xipéhuz , témoignait de préoccupations analogues: les hommes primitifs doivent lutter contre les xipéhuz, créatures géométriques capables de détruire leurs adversaires en les faisant brûler; les hommes l’emportent finalement, mais il s’en est fallu de peu, et la leçon du récit est simple: l’humanité n’est pas la reine de la création, mais une occupante provisoire.

Le frère cadet de J.-H. Rosny, Justin-François Boex (1859-1948), a, de son côté, outre sa collaboration avec son frère, de 1893 à 1907, sous le pseudonyme commun de J.-H. Rosny (mais il semble que sa part personnelle ait été faible), écrit des romans se rattachant à la science-fiction, dont le plus réussi est sans doute Le Destin de Marin Lafaille (1945).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Rosny II — Rosny 2 Rosny 2 Ajouter une image Informations générales Pays France Emplacement Rosny sous Bois Propriétaire Unibail Rodamco Date d ouverture 1973 Fréquentation annuelle 15,6 millions (en 2005) Chiffre d affaires an …   Wikipédia en Français

  • Rosny 2 — Ajouter une photo Pays France Emplacement Rosny sous Bois Coordonnées …   Wikipédia en Français

  • Rosny — ist der Name mehrerer Orte und Verwaltungsgebiete: Rosny sous Bois in Frankreich, im Département Seine Saint Denis Rosny sur Seine in Frankreich, im Département Yvelines bei Mantes la Jolie Kanton Rosny sous Bois im französischen Département… …   Deutsch Wikipedia

  • Rosny — is the name of several places: *Rosny, Tasmania in Australia *Rosny sous Bois commune in the Seine Saint Denis département in France *Rosny sur Seine commune in the Yvelines département in France *Rosny, Nevada in Lander County, Nevada in the… …   Wikipedia

  • Rosny — Rosny, Dorf mit Schloß im Arrondissement Mantes des französischen Departements Seine Oise, unweit der Seine; Geburtsort u. Stammsitz der Sully, welche davon de R. de Sully hießen; es gehörte später der Herzogin von Berry, dann deren Tochter… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Rosny [1] — Rosny (spr. rōni), 1) (R. sous Bois) Dorf im franz. Depart. Seine, Arrond. St. Denis, 10 km östlich von Paris, an der Ostbahn und der Großen Gürtelbahn, am Fuße des Plateaus Mont Avron gelegen, mit einem zur Befestigung von Paris gehörigen Fort,… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Rosny [2] — Rosny (spr. rōni), 1) Léon de, franz. Orientalist und Ethnolog, geb. 5. Aug. 1837 in Loos (Nord), studierte in Paris Geschichte und Sprachen des Orients, erhielt 1863 die Professur des Japanischen an der kaiserlichen Bibliothek daselbst und ist… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Rosny — (spr. ronih), Henry, eigentlich Boex, franz. Schriftsteller, geb. 17. Febr. 1856 in Paris; schrieb meist Romane sozialen Inhalts, wie »Nell Horn, membre de l armée du Salut« (1885), »Bilatéral« (1886), »Termite« (1890), »Vamireh« (1892),… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Rosny [2] — Rosny (spr. ronih), Léon de, franz. Orientalist und Ethnograph, geb. 5. Aug. 1837 zu Loos (Dep. Nord), Prof. an der Spezialschule für orient. Sprachen in Paris, bes. um die Kenntnis der chines. und japan. Sprachen und um die Entzifferung der… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Rosny — pseudonyme de deux écrivains français, les frères Boex …   Encyclopédie Universelle


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.